L’Espoir n’est pas un vain mot

Classé dans : meditation, Pour un monde Meilleur | 0

L’Espoir n’est pas un vain mot, Il est le garant de votre liberté.

 

Sous la vidéo, je vous laisse le texte.

 
 
 
Dans les jours sombres,
L’espoir s’affaiblira,
La nuit semblera prendre de l’ampleur,
La colère gagnait les cœurs.

Les cœurs, pris dans la tourmente,
Oublieront la paix, la lumière, l’espoir.

Ainsi la nuit nourrit,
Semblera prendre de l’ampleur
Et préparer la guerre et le malheur.

La voix du sage semblera faible
Dans la clameur des émotions 
et des âmes perdues dans la colère.

Le sage doit se rappeler 
que la lumière est son messager.

Là où la lumière est, 
L’obscurité cesse de se manifester.

L’espoir est le lien entre les êtres,
Où la lumière circule et se lie.

Alors que la nuit semble complète,
Qu’elle atteint son apogée,
Déjà l’aube se prépare,
Déjà les étoiles apportent la lumière,
Déjà la lune se lève pour éclairer le voyageur
Et réconforter le dormeur.

Car la lune est le soleil de minuit,
La lumière dans l’obscurité.

Alors que minuit sonne,
L’aube est déjà en train de se lever
Et la nuit de disparaître.
Car minuit est mi-nuit, la moitié de la nuit.

Le sage doit garder confiance
Et garantir la lumière et l’espoir.

A l’aube, le sage apparaitra,
Et l’on viendra lui demander
Qu’il partage et enseigne ce qu’il sait.

Tel le cauchemar qui prend fin,
La nuit cèdera à l’aube
Car aucune nuit n’est éternelle.

Ne regarde pas les heures sombres
Qui semblent prendre de l’ampleur.

En contact avec l’espoir dans ton cœur,
Soit heureux de l’aube qui se prépare 
Et qui arrive.

Dans la nuit, les sens aiguisés amplifient
Le moindre bruit,
Le moindre chuchotement,
La moindre émotion. 

Il devient facile de s’égarer,
De paniquer, de ressentir la terreur et l’angoisse.

Dans la nuit, les apparences 
Trompent les sens facilement.
Car dans la nuit, tous les êtres sont gris.

Recherchent les étoiles
Qui sont autant de bougies porteuses d’espoir.

Vois comme la lune éclaire la nuit
Afin de dissiper la tromperie des sens.
La lune, au cœur de la nuit,
Veille sur l’homme,
En attendant l’aube et le retour du grand soleil.

Le sage patiente.
Il utilise les étoiles pour se guider.
Il profite de la lumière de la lune
Pour avancer et pour éclairer ce qui le souhaite,
Eclairer les égarer de la nuit.

Soit en paix,
Car l’aube est d’autant plus proche
Que minuit sonne et finalement passe.

Car la nuit n’est pas éternelle.
Elle est soumise au temps.
Et elle cèdera au jour qui est déjà là.

                De Enki.

Amitié,

Michel
 

L’Espoir n’est pas un vain mot
Réussir Mieux

Laissez un commentaire